La Mecs (Maison d’enfants à caractère social) de la Montagne, Pascale y travaille. Nous y avons des liens depuis près de 10 ans car Pascale est détachée aux CEMEA sur 20% ETP, avec une convention de détachement avec la MECS. Nous y menons plusieurs formations depuis quelques années et d’autres sont en prévision. A noter aussi que la MECS était présente à la journée à Angers sur les Terrains d’Aventure, intéressée pour en lancer un avec les CEMEA…

Dit autrement c’est une institution avec laquelle nous avons des liens réguliers.

Sur tous les groupes, nous pouvons accueillir en urgence des enfants confiés à leurs parents qui sont suivis eux même en milieu ouvert. Le confinement pour des familles en difficultés et en situation précaire peut amener encore plus de malaise, voir de violence intrafamiliale et nous devons souvent répondre à une mise à l’abri des enfants, les familles se déchirent d’autant plus quand il n’y a pas de “dehors” dans tous les sens du terme.

Proposition :

il y a deux groupes à la mecs de La Montagne :
– un groupe de petits de 4 à 7 ans ils sont 5 pour l’instant
– un groupe d’adolescents de 12 /16 ans (dont des enfants sans papiers) ils sont 7 pour l’instant

Nous avons aussi une maison à Ste Pazanne :  7 enfants de 8 à 12 ans et deux maisons mitoyennes à Blain pour deux groupes 7/12 et 12/16(7 enfants).

Les autres enfants que nous accueillons normalement soit sont retournés chez eux, soit sont en famille d’accueil ou en gite d’enfants.

Les équipes commencent à fatiguer, puis nous nous attendons à des arrêts de maladie (virus oblige).

La demande aux cemea seraient que des militant/es soient ok pour soulager l’équipe éducative du quotidien et proposer des médiations aux enfants accueillis sur certaines après midi.

A La Montagne, nous avons 4 hectares de terrain pour cabanes, jeux… Les enfants sont déjà très confinés et surtout angoissés de surplus, nous savons à quel point les médiations dans une démarche d’activité qui est propre à l’éducation nouvelle peut aider à ce que ces enfants et jeunes expriment à travers le jeu , leur imaginaire , c’est la marque qu’un futur est toujours possible , ils ont besoin d’adultes qui « tiennent » à eux.

Si vous souhaitez participer à votre mesure à cette aventure éducative vous êtes les bienvenu-e-s

Si des personnes sont intéressé-es, contacter Pascale Guichet : p.guichet@cemea-pdll.org